mardi 20 octobre 2009

Le New York Times doit se séparer de cent rédacteurs

La baisse des revenus publicitaires continue de frapper la rédaction du quotidien américain qui doit se séparer de cent employés d'ici la fin de l'année, selon un plan proposé par la direction.

C'est le rédac' chef Bill Keller qui a annoncé the bad news dans une lettre.

Libre à eux désormais d'accepter le plan mais si tel n'était pas le cas, les licenciements seraient secs. Les employés du journal avaient déjà, cette année et l'année passée, accepté une réduction de salaire de 5%.

Cela n'aura pas suffi. Tout comme les 250 millions de dollars apportés par le milliardaire mexicain Carlos Slim, ou encore le crédit-bail contracté pour une partie de son siège de Manhattan qui a rapporté un peu de cash au groupe.

La semaine dernière, la compagnie avait renoncé à la vente du Boston Globe qui ne trouvait pas d'offre intéressante. Il faudra bien un jour que les pubs reviennent...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

besoin de verifier:)